La recherche bat son plein , aussi bien dans le domaine de la physique théorique que de la chimie.

Actuellement , c'est le silicium , un des éléments les plus répandus sur la planète qui est utilisé pour ses propriétés conductrices.

Les grains de lumière du rayonnement solaire , appelés PHOTONS viennent frapper les électrons du matériau créant ainsi un courant électrique.

La ressource est IMMENSE !

Elle est près de 10 000 fois supérieure à la consommation d'électricité actuelle de l'humanité !!!

La ressource est INEPUISABLE !

Selon le journal « sciences et vie junior » daté de juin 2008 , il suffirait de couvrir la moitié du désert du SAHARA soit 300 000 km2 de capteurs solaires (la moitié de la France) pour répondre aux besoins énergétiques de ... l'HUMANITÉ !

La production estimée serait de 15 000 milliards de watts !

Quant à la France , elle reçoit un mégawatt/heure par mètre carré!

10% de cette énergie serait seulement récupérée , cela représenterait 16 litres/équivalent pétrole .

5000 km/2 de capteurs photovoltaïques posés en France assureraient TOUTE la consommation électrique de la France soit 540 Térawatt /heure

Vous n'en croyez pas un mot ?

Allez voir sur le site de l'AIE (Agence Internationale de l'énergie) ...!

La technologie qui consiste à transformer la lumière en énergie remonte à 1954 .

Elle a été mise au point par les laboratoires BELL aux USA.

Les rendements de l'époque étaient de ... 6%.

Ils sont aujourd'hui de 16% avec en laboratoire des rendements qui flirtent avec les

... 43% !

L'effet photovoltaïque a été découvert par le Français Antoine BECQUEREL en ... 1839 !

Dès 1970 , la France était le pays en pointe dans l'énergie solaire !

Mais le nucléaire est passé par là depuis et les crédits de recherche ont été littéralement « épongés » (90% du budget recherche énergies...) au détriment du solaire et des autres énergies dites renouvelables ... .

Les enjeux actuels qui dépassent LARGEMENT le nucléaire civil se posent de la façon suivante :

comment répondre aux défis créés par l'épuisement progressif des ressources fossiles qui par définition ne sont pas RENOUVELABLES (pétrole , gaz , charbon et ... URANIUM) et l'accélération du changement climatique ? !

Trois axes de recherche se dégagent actuellement :


Augmentation des rendements ( passage à 30% dans quelques années)


Production de « capteurs minces » d'épaisseur d'un ... micron soit un millième de millimètre offrant la possibilité de pouvoir être posés sur des surfaces aussi surprenantes que le plastique , la tôle au moyen d‘une peinture !!!

( ces « capteurs minces » sont constitués de silicium dit « amorphe » , ou par le mariage d'alliages comme le Cadmium et le Tellurure - le CdTe -

ou le Cuivre , l'Indium et le Sélénium -le CIS-


Élaboration de matières issues des nanotechnologies permettant d'optimiser la captation des PHOTONS non utilisés actuellement (les 2/3 ).


Pour terminer sur une note plus pratique, l'installation de capteurs solaires dits photo voltaïques (production de courant électrique) coûte actuellement 1000 € le m2 installé.

Une aide de 2€ du watt/crête installé est accordée par le Conseil Régional Nord Pas de Calais/ADEME.

Un crédit d'impôt de 50 % sur le prix du matériel est actuellement accordé par l'État.

La TVA est à 5,5% pour les installations d'une puissance installée inférieure à 3000 W/c.

Deux possibilités s'offrent actuellement :

Soit vous revendez votre courant à EDF pour 0,57€/KW si vous pensez « placement » écolo d'abord (le tarif de rachat est réactualisé tous les ans sur la base du coût de la vie , le contrat qui vous lie à EDF est de 20 ans)

Soit vous consommez votre production (si vous êtes militant d'abord...)

Dans le premier cas , le retour sur investissement est d'environ 7 ans ... .

Vous oeuvrez pour une énergie INEPUISABLE , PROPRE , NON SPECULATIVE !

Aux « esprits chagrins » qui citent l'aspect sale voire dangereux de l'industrie transformant le silicium dont l'informatique est très friande également (il faut bien transformer le silicium , les profilés et autres matériaux , par un process que l'on appelle « l'énergie grise » ) , je citerai les chiffres avancés par cette industrie pleine d'avenir : 4 ans !

4 années pour amortir cette énergie grise !

Au-delà , c'est tout bénéfice pour l'environnement avec un gage de fonctionnement de 25 ans, voire plus !

Des filières de récupération des capteurs ont été mises en place afin de récupérer TOUTES les matières premières après démantèlement !

L'Allemagne a bien compris l'enjeu !

230 000 emplois ont déjà été créés dans les énergies renouvelables.

L'avenir de nos sociétés passent par l'inventivité , les énergies renouvelables mais surtout ... par la modération de nos besoins !

L'énergie la moins chère et surtout la moins polluante est celle qui n'est pas consommée !

Ne l'oubliez pas !


Bruno Catiau
Secrétaire VERLIN VERS L'AUTRE
Administrateur UFC QUE CHOISIR LILLE