A 3 semaines des élections présidentielles, nombre de citoyens s'interrogent encore. Vont-ils aller voter ou pas? Et pour qui?  Qu'attendent-ils du futur président?

Différents sondages montrent que la lutte contre le chômage semble être une priorité devant l'insécurité, le terrorisme, l'amélioration du pouvoir d'achat, la préservation du modèle de protection sociale, l'éducation.

Le réchauffement climatique arrive, hélas, en queue de peloton.

La protection de la biodiversité de notre territoire, de l'eau que nous buvons, de l'air que nous respirons n'apparait  pas comme une priorité dans les débats actuels, ni pour les citoyens, ni pour la grande majorité des candidats aux élections présidentielles. 

Qu'allons-nous dire à nos enfants pour nous justifier?  Quelle dette allons-nous leur laisser?

Les enjeux sont historiquement plus que jamais importants. Consultons les programmes des candidats et honorons notre dette environnementale en faisant le bon choix