L'histoire de nos paysages est liée au climat et aussi à nos modes de
vie.
Les agriculteurs, gardiens de nos paysages, n'ont plus assez de terre.

Partout, sur notre planète bleue, les forêts et les arbres massacrés,
la mer polluée,  les espaces verts diminués pour satisfaire notre
consommation abusive, la construction de logements, de centres
commerciaux....

La Métropole Européenne de Lille ne fait pas exception. C'est la moins
boisée de France. Face à une imperméabilisation des sols et à une
urbanisation galopante, elle a de plus en plus de difficultés à lutter
contre les inondations ou à distribuer de l'eau potable en période
sèche.

Les associations de protection de l'Environnement comme le Collectif
LDE, Lys Nature fédérées à NNE, dénoncent depuis longtemps l'emprise
sur les terres agricoles et les zones humides qui nous protègent des
inondations.

La DDTM du Nord ( Direction Départementale des territoires et de la Mer)
responsable du service eau environnement agit aussi pour préserver les milieux aquatiques.

Aussi, nous pouvons les interpeller si nous constatons, lors de nos déplacements, qu'une zone humide est menacée de comblement ou que des cours d'eau sont rebouchés sans autorisation.

Soyons plus vigilants à l'avenir, le moindre "faux pas"
environnemental avéré devrait être suivi d'un courrier à la commune et
à la MEL, ou/et à DDTM, suivant le cas.

Nous pensons aussi à un rapprochement auprès du Conservatoire Botanique National de Bailleul pour tout inventaire floristique utile.

A nous donc de veiller. Pour plus d'informations contacter le Collectf
Lys Deûle Environnement ou Lys Nature ou Verlin vers l'Autre