La semaine dernière, un scandale avait éclaté à Pecq. 129 peupliers situés à la coupure des Albronnes avaient été abattus à Pecq. Le problème, c’est que la plupart d’entre eux étaient sains et il n’y avait donc aucune raison de les abattre.

Depuis, une enquête interne est en cours pour désigner la personne qui a donné l’ordre d’abattre ces malheureux arbres. Mais il ne fallait pas chercher bien loin puisque c’est le bourgmestre lui-même qui a signé la demande.

«Le bon de commande a été signé par le bourgmestre, donc par moi, ainsi que par le directeur général (NDLR: Xavier Vanmullem)», indique Marc D’Haene. «Mais ce dossier est passé devant le Collège en juin dernier et la signature date également de juin. Les membres du Collège étaient donc au courant»

Le bourgmestre soutient que tous les membres du Collège étaient au courant de cette décision.

Sources:


Le débat est ouvert

  • Si vous aimez les arbres comme Alain Barenton, "le Jardinier de Versailles", vous aimerez ses deux derniers livres: La Haine de l'arbre n'est pas une fatalité aux éditions Actes Sud et "Je plante donc je suis" chez Grasset.
Ces deux livres sont disponibles au siège de l'association Verlin Vers l'Autre.