Le film de Markus Imhoof Des Abeilles et des Hommes (More Than Honey en V.O.) sera projeté en avant-première jeudi 14 février au cinéma Le Métropole à Lille, à partir de 20h.

La projection sera suivie d'un débat animé par

  • Sylvain Breuvart, apiculteur/gérant de BeeCity, spécialiste en installation de ruches en entreprises,
  • Pierre Lemaire, apiculteur et
  • Pierre De Sariac, apiculteur avec plus de 40 ans d'expérience.

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.
Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie.
Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.
Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »


Et, même si vous n'avez pas l'occasion d'aller voir le film, vous pouvez ajouter votre voix aux déjà presque 2.5 millions de personnes qui ont signé la pétition Avaaz pour un moratoire sur les pesticides tueurs d'abeilles